Expo « Tempus fugit » – 2-18 juin 2016 : Helga Stüber-Nicolas

Après avoir pratiqué la peinture, la photographie et le dessin, Helga Stüber-Nicolas a développé depuis des années un travail autour d’un médium exclusif, le crayon de couleur.
Le détournant de sa fonction de base – tirer un trait, dessiner – elle expérimente ses possibilités à travers sa matérialité et non plus sa fonction. La mine est séparée de son bois par le taille-crayon puis l’artiste explore les potentialités de ces deux matériaux que rien ne prédestinait à la fragilité, à la légèreté, à l’abstraction : c’est dans la destruction du crayon que la création se fait.
La notion du temps est essentielle pour Helga Stüber-Nicolas, la minutie de son travail ‘slow art’ est à contre courant du temps social, du zapping. Aujourd’hui, au-delà de ce processus de création lente, l’artiste reprend son expérience de photographe pour introduire cette technique dans son nouveau travail, présenté au lieu multiple montpellier.
Dans cette exposition, la photographie représente la rapidité du processus créatif, l’immédiateté du « clic ». Elle y est confrontée à la lenteur du travail du geste, de la matière, du temps, avec des procédés parfois complexes : photographies noir et blanc rehaussées d’encres de couleur, photographies en prise à des réactions photochimiques, diptyques photos-toiles ou photos-sculptures…
Toutes ces propositions à partir d’approches du temps qui passe entrainent l’imaginaire sur la fragilité de la matière, de l’existence, des traces que nous laissons.

Exposition du 2 au 18 juin 2016
du mercredi au samedi, de 15h30 à 19h
. Vernissage le jeudi 2 juin à 18h
. Atelier d’écriture
avec Daniel Rémy le jeudi 9 juin à 17h (sur inscription au 04 66 51 77 10 – places limitées)
. Finissage le samedi 18 juin dès 15h30
Puis sur RV jusqu’au 9 juillet

voir la vidéo du set musical « Minéral » de Dubovnik (4 juin)

Ce diaporama nécessite JavaScript.