Expo « Drawing draw #3 » – 6-28 septembre 2019 : Yves Helbert, Rose Lemeunier, Anne Saligan

Le lieu multiple montpellier propose, en partenariat avec N5 Galerie, une 3e édition de Drawing draw, regards croisés d’artistes privilégiant la pratique du dessin, sous des formes diverses.

Artiste autodidacte, Yves Helbert a fait seul ses classes devant les tableaux des grands maîtres qui l’ont précédé. Avec distance, il fait de la figure humaine le principal support de son travail. Dans sa série des ego-portraits, Il ajoute au dessin au graphite une seconde réalité, calligraphiée et intempestive. Au trait sûr et minutieux, des « titres » sont juxtaposés, créant un trouble… Ces expressions « imagées » et courantes de la langue française paraissent associées de manière arbitraire (clin d’œil malicieux au surréalisme de Magritte), tout en restant dans les thèmes qui sous-tendent les interrogations de l’artiste : rapport à la nature, à la politique, à la nostalgie, à l’esthétique…

À partir d’un travail préalable de photographies d’univers urbains délétères (terrains vagues, zones industrielles, autoroutes…), Rose Lemeunier fait naître un dialogue avec d’autres formes, végétales ou minérales. Opérant l’image initiale par des « virgules » au scalpel (retraits) ou au crayon de couleur (rajouts), la proposition devient dessin, hommage discret à la sublimation des paysages par les impressionnistes ou aux Déluges de Léonard de Vinci. Par la métamorphose, l’artiste magnifie également la force de résilience de la nature sur les pressions humaines.

Anne Saligan mène un travail artistique militant. Inspirée par le collectif brésilien Mais amor por favor qui lutte contre la haine, la discrimination et les exactions, elle met en scène ici des violences policières lors de manifestations, traitées de manière presque chorégraphique : beauté du motif versus violence du sujet, liens entre opprimés et oppresseurs… L’ensemble fait figure, l’ensemble fait front, et les physalis (aussi appelées « amour en cage ») tentent de contenir, de s’opposer voire de s’imposer comme message symbolique d’ouverture…

Vernissage jeudi 5 septembre à 18h

Exposition du 6 au 28 septembre 2019
vendredis et samedis de 15h30 à 19h et sur rendez-vous

. Café art-philo samedi 14 septembre 17h>19h
proposé par Les artisans de la philo

. Rencontre « Art et Tarot de Marseille » vendredi 20 septembre 18h>20h
proposée par Thilleli Rahmoun, artiste

. RDV clap de fin samedi 28 septembre 17h>19h
en présence d’artistes

Expo « drawing draw #2 » – 6-22 septembre 2018 : Inhee Ma, Céline Marin, Maxime Parodi

 

Autour de Drawing room 2018, le lieu multiple montpellier propose, en partenariat avec N°5 Galerie, une 2e édition de Drawing draw, regards croisés d’artistes privilégiant la pratique du dessin, sous des formes diverses.
Tout juste diplômée des Beaux-Arts de Montpellier, Inhee Ma s’essaie à brouiller la frontière dessin-sculpture et à interroger la relation des matières, entre la souplesse de la peau et la rigidité du bois. Ainsi, ses dessins de formes corporelles sur plaques de bois cintrées font oeuvre architecturale et lieu d’expérience, invitant à la déambulation autour et dans les installations. A la sensualité immédiate répond un processus lent d’effacement du dessin inéluctable, en écho à notre propre vieillissement…
Céline Marin pour sa part représente au crayon des figures dans une absence de décors, paysages ou autres environnements afin que chacun puisse y projeter son paysage mental, transformant une réalité banale en une fiction poétique. Avec la série Tribu minute, la pratique combinatoire de l’artiste l’amène à dessiner de redoutables curiosités, où les codes de l’appartenance à un groupe sont chamboulés. Au delà du documentaire social, versus surréaliste, Céline Marin se plait à imaginer une folle sarabande de mythologies extravagantes, où l’impossible existe bel et bien.
Maxime Parodi s’abreuve abondamment d’images issues de fictions diverses et variées. Il en retrace des projections, dessinées comme des récits fantasmés dans lesquels il prend une place, sa place, dans l’image comme dans la narration. Un jeu peut d’ailleurs potentiellement se construire dans la confrontation du public à ce groupement de scènes dessinées, questionnant le processus d’identification au travers du statut de personne ou de personnage…

Exposition du 6 au 22 septembre 2018
du mercredi au samedi de 15h30 à 19h
. Vernissage jeudi 6 septembre à 18h
. Master Class écriture créative samedi 8 septembre 15h>19h : « Merzbau writing »
Proposé par Gilles Bingisser. Inscription obligatoire (places limitées, 15/5 euros)
.
Café art-philo samedi 15 septembre 17h>19h

Proposé par Les artisans de la philo (renseignements : Myriam François 06 76 64 00 64)
. Finissage samedi 22 septembre dès 15h30

Ce diaporama nécessite JavaScript.